jeudi 3 juillet 2014

Les fêtes d'anniversaires, ça doit vraiment être TOUS les ans??



Non parce que bon, j'veux dire, ça va, on le fête une fois, deux fois, trois fois, mais après ça saoule quoi non? 

Non?

Cette année, en vrai, après une première moitié de l'année, comment dire... mouvementée et plus chargée que d'habitude, et pas forcément que en bien, j'avais plus ou moins décidé qu'il n'y aurait pas de fêtes d'anniversaire.

Mère indigne style.

Mais c'était sans compter sur C., maman de J., copine de Mademoiselle Bazaar: elle aussi était partagée entre ne rien faire, et quand même, fêter les 10 ans de nos demoiselles car 10 ans, c'est pas tous les joursBon, ça va, ok ok, je suis une mère indigne (mais j'assume).

Bref, suite à des échanges via nos Iphone respectifs, extensions de nos mains (oui nous sommes accros toutes les 2 apparemment), on s'est retrouvées à organiser ça à l'extérieur (c'est la faute à l'iPhone en fait). 


Ouais. On a sous-traité. Tout ce qu'on a eu à faire, c'était sortir le chéquier comme elle a dit C.. Et ramener les gâteux. 


Bon, ça va, en 10 ans, c'était ma première fois. J'assume. Et puis on a partagé la chose, puisque nos 2 minettes on fait "fête commune" vu qu'elles ont les mêmes copines. Ouf.

En tous cas, c'était super chouette et on n'a pas regretté.

Il est où le problème vous allez me dire? Ben le problème, c'est que le frangin, il a bien flairé l'embrouille, et il a décidé que je ne m'en tirerais pas comme ça.

Et donc, après moultes "et pourquoi elle et pas moi?", "c'est toujours elle qui fait", "et pourquoi moi je fais toujours ma fête en 2ème?", à la limite des questions existentielles type "et pourquoi moi je suis né après et pas avant elle", je me suis retrouvée à devoir lui organiser une pré-fête d'anniversaire 15 jours plus tard, avant que tous ces copains ne partent en vacances (il est de fin juillet le pauvre, encore une raison pour poser 14 questions philosophiques sur sa venue sur terre en 2ème position).

Dimanche donc, on a pré-fêté les 7 ans du gnôme avec 4 de ces potes de la life . Dieu merci, 3 des invités ne sont pas venus (j'assume ma phrase hein...). La fameuse règle à la mord-moi-le-noeud du nombre d'invités = âge fêté + 1, j'veux dire, c'est une règle totalement stupide non? Je suis sûre qu'elle a été inventée par un père de famille qui ne s'occupe absolument pas de gérer les nombres d'invités = âge fêté + 1 !!!

Et plusieurs fois, pendant qu'ils étaient tous là à courir dans l'appart (en chaussettes qui glissent, je veux dire, c'est pas du tout dangereux), à sauter sur le canapé (t'as toujours un des invités qui "a le droit de faire ça à la maison" et qui suppose que c'est pareil chez toi), à jouer à faire le chien en faisant la course à 4 pattes (j'ai du louper une étape là...), je me suis demandée si des petits garçons de 7 ans c'était pire ou moins pire que des filles de 10 ans

Nan parce que le jour où j'ai fait taxi pour emmener les copines de l'anniversaire là où on avait payé organisé l'anniversaire, je m'étais fait le raisonnement inverse en me disant que les petits garçons finalement, c'était quand même plus calme (ils avaient été cool l'année dernière). J'avais 4 gamines de 10 ans dans la voiture qui chantaient sur Douce souffrance et les One Direction et autres tubes interplanétaires à fond la caisse. Mais alors elles chantaient fort. Très fort. J'ai regretté de pas avoir prévu les boules Quiès ce jour là moi je vous dis... Ça m'a demandé énormément de self-controle je dois avouer.

Tu parles Charles, le doigt dans l'oeil, et bien profond. Les petits garçons de 7 ans, ben... c'est des petits garçons de 7 ans. Ça se bagarre, ça court partout, ça fait ce que ça veut, ça crie fort (plus fort que les filles de 10 ans qui chantent et parlent fort pour s'entendre par dessus la radio??? j'hésite... possible... pas sûr....), ça mange son gâteau comme un chien (sans la cuillère donc), ça mélange 3 sodas dans le verre, bref, ça met la pagaille.

Heureusement, Mademoiselle Bazaar était là, et elle m'a assistée comme un chef. Pour de vrai. Sans elle, je pense que j'aurais été à la limite d'appeler tous les parents pour leur dire de venir leur progéniture tout de suite. Bon, ok, j'exagère, c'était pas si pire que ça. Non mais sérieux, elle a été géniale. Tant avant que après. 

Avant, elle a découpé avec moi, accroché, collé, arrangé. Pendant, elle a assisté et donné ses ordres (je crois qu'elle a kiffé cette partie là de la chose, faire la chef avec son frangin et ses copains). Et après, elle m'a aidée à ranger (bon, ok, presque aidé, bizarrement, l'enthousiasme n'y était plus...).

Ils ont mangé de la pizza sous la tente sur le balcon (on fait ce qu'on peut quand on est en appart et donc qu'on n'a pas de jardin)...


On a fait de la peinture sur tee-shirt au pochoir (je sais, c'était quand même vachement ambitieux comme activité)...


Ils sont tous répartis avec leur œuvre...


On a fait des jeux plus "calmes" comme déchiffrer une phrase codée.

Bizarrement, autant ma fille et ses copains copines avaient adoré ça au même âge, autant eux ça les a plus ennuyé qu'autre chose (y'en a même un qui m'a sorti "mais on se croirait à l'école!!!", glouuuuups!!): heureusement qu'il y avait l'appât du gain pour le gagnant (des voitures Hotwheels Batman trouvées la veille au magasin de jouets).

Et on a fait une chasse aux oeufs...


Ça, ils ont grave kiffé! Ce sont des oeufs à l'image des héros Marvel, une fois que tu les allumes, ils disent des trucs du style "cherche moi, je suis par ici", "hé pssiiit, par ici!!", ou "hého, je suis là". Tu les planques et après, ils doivent les retrouver.  Gros succès pour les 40dhs (pour 3 œufs) que ça m'a couté chez Gifi. Je me suis fait pardonner le coup du message codé scolaire. Mouahahaha. Ils ont même demandé à rejouer plusieurs fois. Ils sont chacun repartis avec l'oeuf qu'ils avait trouvé.

On a presque mangé du gâteau: non parce qu'après la pizza delivery de midi et les 7 paquets de bonbons qu'ils se sont enfilés à 5 (bon, à 6, on compte aussi la frangine) pour le dessert, ils avaient pas trop faim à 16h.


Du coup, je suis contente de pas avoir eu le temps de faire la pâte à sucre pour faire un gâteau Batman. J'ai pas eu le temps parce que j'ai repoussé jusqu'au dimanche matin et que dimanche matin, j'ai eu 3 galères de crème fraiche: la première n'a pas monté (crème fluide légère = pas de chantilly), la 2eme, achetée à l'arrache à l'épicerie du coin, la spéciale chantilly, a monté, mais avec une odeur et un goût bizarre (merci le respect de la chaîne du froid et des conditions de stockage douteuses), et la 3eme, ben elle était bonne et elle a monté, mais je l'ai faite pendant qu'ils étaient en train de manger la pizza. C'est dire si j'étais à la bourre. Du coup, pour la pâte à sucre... c'était un peu chaud...

Bref, le principal concerné était content, ses potes étaient contents, l'étape douloureuse des fêtes d'anniversaire du mois de juin est terminée, et moi, je peux enfin me reposer.

Pour les photos, faudra excuser le reportage décousu et peu documenté, mais tenir un appareil photo dans une main et 5 gamins surexcités de 7 ans de l'autre, c'est pas facile!! O_o

En tous cas, l'année prochaine, moi je vous dis, je fais rien hein!!!! Même pas je me crois moi-même en fait, c'est limite frustrant de pas pouvoir se faire confiance à soi...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

mercredi 4 juin 2014

Le tapis récup de chez récup...


Voilà voilààààà, je suis làààààà... et tu t'en fouuuuus...

Bon alors on va commencer par la liste des excuses à 2 balles (comment ça je vous les ai déjà servies????): pas le temps, pleins de visites option auberge espagnole, la tendinite au poignet avec l'attelle trop top glamour et surtout pas pratique du tout (parenthèse dans la parenthèse: pas de tricot pendant 1 mois, ça te parle???), le spectacle de danse de Mademoiselle Bazaar et ses trouze mille allers-retours pour les répétitions, la semaine des correspondants et la correspondante à la maison donc, toussa toussa quoi... Oui, je sais, tout le monde vit la même chose mais bon, j'ai bien le droit de tenter la version "je suis une victime" non???

Bon, alors, le concept n'est pas nouveau (je ne parle pas des excuses là), j'en ai déjà fait 3, j'en avais déjà posté deux ici d'ailleurs (à l'éééééépoque, genre parce que je poste une fois tous les 36 du mois ces derniers temps), un ici et un autre .

Roulement de tambour...

Je vous présente le "tapis récup de chez récup". Le tapis poubelle quoi. Non, pas poubelle, sinon la Gi elle va pas être contente. Mais faut dire que tout ce qui ressemblait à de la laine y est passé. J'y ai même sacrifié un morceau de Partner moutarde!!! Donc c'est un tapis poubelle, mais plein d'amour.

Mais c'était le but. Terminer les micro-pelotes que tu-sais-pas-quoi-en-faire-mais-que-tu-veux-pas-les-jeter-parce-que-c'est-péché, et les macro-pelotes que tu-regrettes-d'avoir-acheté-et-dont-tu-as-déjà-essayé-de-te-débarrasser-mais-qui-apparement-en-ont-décidé-autrement. Tu soupçonnes même certaines de ces laines de jouir d'une personnalité propre et de la capacité à se planquer dans un coin ou de se reproduire dans ton dos façon Gremlins...

Voilà pour la présentation de la matière première.

Et voilà pour le plus important: le résultat...



Va, va petit tapis... Va vivre ta vie chez Gi. Va chercher bonheur (si quelqu'un peut me dire d''où vient cette réplique, je vous en serais éternellement reconnaissante...). Et rend la heureuse elle aussi. Fais attention à toi et ne te salit pas trop, ne prend pas des bains trop chauds, et ne traine pas sous les pieds de n'importe qui. 

Et surtout, surtout, surtout... fais gaffe au chat...


Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

mardi 20 mai 2014

Les spaghettis mets-y-tout-dedans du dimanche soir....


Je hais le dimanche soir... Surtout quand à 19h, t'as encore rien fait à manger et que les gnomes ils te regardent avec leurs yeux de chien battu qui te disent "j'ai-faim-qu'est-ce-qu'on-mange-je-vais-mourir-là-tout-de-suite-maintenant-si-tu-ne-me-nourris-pas?"

Bouge pas petit lutin, ta mère c'est Wonderwoman (ou Martha Stewart au choix), tu savais pas? et même qu'elle va te sortir un truc qui déchire de sous sa cape rouge!!!

Mouahahaha!!

Tu parles, elle est en désespoir total et elle a envie que d'une chose, s'enfuir dans sa chambre, fermer la porte à clé et pleurer jusqu'à l'auto-noyade. 

Bon, j'exagère un peu... mais j'avais dit que j'aimais pas le dimanche non?

Dans une autre vie, si Jamie eut été mon mari eusse été? fusse été? aurait pu être? bref, si j'avais été maquée avec lui quoi, il nous aurait fait à manger en 30 minutes, voire 15. (J'ai toujours du mal avec cette histoire de 15 minutes, il a beau être trop craquant Jamie, 15 minutes, pour moi, ça relève de l'impossible. Bref...)

Oui mais voilà, Jamie n'est pas mon mari, il n'est pas là tout court, même pas en concubinage, même pas ne serait-ce que comme mon voisin, et même si j'ai son livre de recettes en 30 minutes et que je kiffe de mater son émission, mais ouiiii, celle dans laquelle il tape dans ses mains et que ça met plein de farine partout et que c'est trop marrant (sauf pour celui qui va nettoyer derrière), il me faudrait au moins ça (les 30 minutes) rien que pour décider quoi faire (sans parler de la quête aux ingrédients).

Bref, sur le coup, c'est Pinterest qui a été mon ami et qui m'a sauvée. Pas Jamie. Sorry Jamie. I laïke you very moche but... Et les fameuses recettes de "one pot spaghetti": les spaghettis dans une seule casserole, avec la sauce et tout!

Spaghetti "one pot" de moi-même (pour 4-5 personnes) - "à ma façon" comme on voit sur les sites de recettes, ce qui en soi ne veut strictement rien dire, "à ma façon", t'es qui toi d'abord?? Mouaahahahaha. Bref:

- 400g de spaghettis complets (ou pas, c'est juste que je préfère, et que ça fait plus "sain". Genre...)
- 6-7 champignons de Paris
- 1 oignon
- 1/2 saucisson de bœuf (ou de salami ou de chorizo pour ceux qui veulent. Là, j'ai voulu tester le saucisson de bœuf local, et ma foi, pour cuisiner, ça l'a fait...)
- 1 petite boîte de tomates pelées
- 2 grosses poignées de tomates cerise
- 1 bouillon cube
- 4-5 gousses d'ail
- huile d'olive
- poivre
- origan séché

Dans une grande casserole (grande c'est important, je plaisante pas hein! venez pas vous plaindre après que ça a foiré!!!), faire revenir l'ail émincé dans 2 bonnes grosses cuillères à soupe d'huile d'olive avec le demi saucisson coupé en petits cubes ou tranches. Une fois que ça commence à sentir bon la saucisse grillée, ajouter les champignons et l'oignon émincés et faire revenir encore 1 minute.

Ensuite, ajouter les spaghettis (je les coupe en 2 même si c'est péché), les tomates cerises coupées en 4 (en 2 si vous êtes des grosses feignasses), la boîte de tomates pelées (les couper si elles sont entières), le bouillon cube, l'origan, le poivre, et couvrir avec 5 cups (environ 1,25 l) d'eau et faire cuire (à couvert au début) jusqu'à ce que les spaghettis soient cuits à votre goût. Sur la fin, selon la quantité de "sauce" désirée, laisser ou enlever le couvercle de la casserole.

Voilà! Tadaaaaaaaaam!! Une casserole de salie seulement! 

Bon, accessoirement, le reste de la cuisine ruinée, entre les pelures d'oignon, la tomate qui a giclé de partout à l'ouverture de la boîte de conserve, le presse-ail à nettoyer, la terre par terre à cause des champignons toujours tellement propres ici, la planche à découper, les 14 couteaux pour couper tout ce qu'il faut couper, et les 8 fourchettes pour goûter si les spaghettis sont cuits (parce que apparemment, les fourchettes aiment jouer à cache-cache quand je fais à manger...). 

Mais ça c'est un détail (que Jamie se garde bien de te dire mouahahahahaha!!)

Franchement, ça déchire, c'est bon et surtout super rapide à faire. Les chiens battus furent fort contents.

Ne me remerciez pas pour la qualité des photos. J'insiste. Ah non, pardon, on me fait signe en régie qu'il n'y a qu'une seule photo sur ce post. Ne me remerciez donc pas pour la qualité de la photo. J'insiste encore.

PS: vous avez le droit de faire ce plat un autre jour que le dimanche soir...
PS2: à manger tout de suite. Réchauffé, c'est déjà beaucoup moins bon. Mangeable, mais quand même plutôt bof...(ça passe néanmoins en cas de désespoir ultime, genre pire que le dimanche soir, genre, pour la lunch box du lendemain, quand y'a vraiment rien d'autre).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

lundi 28 avril 2014

Vasarely Blanket... n'étant plus primipare du plaid à carrés, l'accouchement fut plus facile...

 

Pour la Sunny Spread Blanket, la gestation, suivie d'un accouchement très très difficile je dois avouer, avait plutôt ressemblé à celle d'un éléphant. Presque 2 ans. Pas loin en tous cas.

Là, on est plus près de la période de gestation du cochon d'Inde. J'avais le choix avec la truie, gross modo à un mois près, mais quand même, j'ai trouvé que la comparaison avec le cochon d'Inde était plus soft. Mouahahahaha!!

Hé oui, non seulement, j'ai pondu un plaid fait en carrés losanges en 3 mois seulement, mais en plus, il est presque assez grand pour être qualifié de plaid adulte. C'est dire si tout ça relève de l'exploit!!
                                     
L'enfant en bas à gauche de la photo n'est pas en train de tomber, il est en train de se jeter devant la couverture pour être sur la photo. Nuance...

Je dis presque, parce que bon, en vrai, faudra encore (on ne change pas une équipe qui gagne...) choisir entre couvrir ses jambes et remonter le plaid jusque sous le nez. Ça sera l'un ou l'autre. Et l'homme, c'est sûr, va encore dire que mon plaid est m9aoud (pour ceux qui comprennent, on passe, pour ceux qui comprennent pas, en gros, ça veut dire tout pourri... parce que trop petit).

Bon, au moins, celui là, il aura pas les trous comme dans le Granny Stripes pour y glisser ses gros doigts de pieds et tirer pour l'agrandir. Le jour où je l'ai vu faire ça, j'ai failli lui déposer les papiers pour le divorce la minute qui suivait. Nonmé. 
                                                         
La vasarely est donc partie rejoindre ses copines les plaids m9aoudines...
Mais bon, c'est pas de ma faute (c'est jamais de ma faute en fait mouahaha), le Papy à la médina (c'est donc de sa faute à lui), il avait que 3 pelotes de chaque couleur. Bon, c'était des grosses pelotes hein... le tout, ça faisait dans les 1.5 kilos. Je m'était dit que ça le ferait... 1.5 kilos quand même...
C'était sans compter que chaque couleur avait sa propre épaisseur (aaaaah, les joies de la laine locale...), qu'en vrai je me demande si j'aurais pas par hasard perdu une pelote de rose clair en route (ce qui ne m'étonnerait guère vu l'ordre qui règne à la maison en ce moment), et que au final, un plaid reste un plaid, et c'est pas fait pour tout couvrir (pour ça y'a la couverture moche qui pèse 7 kilos made in China avec le tigre dessus).
                                                        
Déjà là, j'aurais dû sentir l'embrouille arriver... ça manque de carrés roses clair tout ça non? C'était un signe mais comme d'hab, je me suis voilée la face...

Bref, la Vasaraly Blanket, spottée chez  Le Blog de Purple, est finie. Terminée. Over. Done. Finito.
                                                        

Je remercie Mademoiselle Bazaar au passage, nan en fait, plus que "au passage", une spéciale dédicace même, parce que vraiment elle m'a beaucoup aidée sur ce coup là.
                   

Bon, je ne compte pas les losanges qu'elle m'a crochetés et que j'ai dû lui rémunérer (celle là, elle ira loin dans la vie...), mais l'aide bénévole qu'elle m'a fournie pour assembler les losanges sur la fin. Elle s'est super bien  débrouillée en plus!!

Danse de la joie!!! la même que faisaient les milliards de fils qui pendouillaient derrière et dont je me suis intelligemment débarrassé en les coupant. Même pas en rêve que je les rentrais un par un.

C'est risqué mais bon, vu le nombre de nœuds que j'ai fait... si ça se détache c'est que vraiment j'ai la schkoumoune!!



Bon, évidement, comme après chaque accouchement de plaid à carrés, je dis "plus jamais", mais on sait très bien que chez la tricoteuse/crocheteuse compulsive, ça ne veut rien dire.

Ce coup-ci, on essayera de prévoir large pour la laine. On essayera j'ai dit...



Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

vendredi 28 mars 2014

Le stylo qui avait le pouvoir de disparaitre...



... ou le mystère des jnouns de la fourniture scolaire (pour faire simple, et parce que je ne m'y connais pas du tout, on va dire que les jnouns, pour traduire, ce sont les esprits)


Bon, moi j'y crois pas trop à ces trucs là, mais des fois, je vous jure... y'a de quoi...

Des fois je me dis, on devrait nous décerner un prix de la zénitude en début d'année scolaire. Pas que pour les fournitures "jnounifiées" hein, mais en grande partie... (Je pourrais par exemple consacrer un article tout entier au cahier/livre/fiche oublié, en veille d'évaluation ou de devoir à rendre. Cet article serait dédié spécialement à ma copine de galère CG et sponsorisé par les moyens de communication modernes permettant l'envoi de pages entières de cahier ou de livres en un clin d'oeil).

Bref, en tous cas, si on nous donne pas de prix, on nous doit au moins la compassion et le soutien. Franchement, vu la tête du gérant de la papeterie à côté de chez moi chaque fois que je rentre dans son magasin avec ma fille, la compassion, je la mérite.

Je le vois bien hein, dans son regard, qu'il se fout de ma gueule. Même pas besoin de me diriger vers le rayon stylos, il sait où je vais. Et je sais qu'il sait. Et il sait que je sais qu'il sait...

Et puis alors c'est marrant (enfin, ça dépend pour qui, pas pour moi pour le coup là), parce qu'ils sont 2 frères, ou 2 cousins, ou un truc dans le genre à gérer le magasin, du coup, ils alternent. Mais pas de bol, chaque fois que viens acheter un stylo, c'est sur le même qu'on tombe. Non, l'autre il est là quand je pars acheter un tome de 50 Nuances de Grey ou de la trilogie Crossfire.

Bientôt, je pense qu'il va mettre un petit stock de stylos pilot-frixion-rechargeable-et-effaçable-bleu-foncé-pas-bleu-clair-parce-ce-que-la-maitresse-elle-veut-pas juste à côté de la caisse. Comme ça, direct en rentrant, je pourrai lui dire en lui faisant un clin d'oeil: "vous m'mettez comme d'habitude?". Les privilèges des habitués quoi. Privilège pourri ici.

Encore, à la limite, quand on vient pour acheter un cahier, ça passe. Il faut plusieurs cahiers à l'école, alors c'est fort possible qu'elle soit arrivée à la fin d'un d'entre eux. Mais le stylo bleu, ben... y'a un stylo bleu... Et puis c'est tout.

Du coup, je peux soit prétendre que ma fille écrit un roman (à la main hein, sinon ça marche pas l'excuse): "ouiiiii, ma fiiiiiille, cette écrivain en herbe, quand elle commence, on ne peut plus l'arrêter. C'est un vrai don du ciel!!! Et pas sur l'ordinateur hein! Non! Elle a besoin de sentir le papier qui glisse sous l'encre. Dans quelques années, si ça se trouve, vous la verrez ici même sur vos rayons, en photo sur la quatrième de couv' du dernier best-seller mondial" façon mère admirative, soit qu'elle a une maitresse qui leur colle des punitions tous les soirs avec 500 lignes à copier à chaque fois: "je ne comprends pas qu'à notre époque on puisse encore donner aux enfants des punitions de ce genre!!! et puis, ils ont déjà tellement de devoirs à faire!!! c'est inadmissible!!! On n'est plus au Moyen-Age quand même!!", façon mère indignée. Bref, n'importe quoi pour détourner l'attention du stylo.

Mais bon, non, on ne peut pas l'avoir, le libraire, je pense que des cas désespérés comme moi, il doit en voir tous les jours, plusieurs fois par jour. Je vois bien qu'il sait qu'elle a "perdu" son stylo, et qu'on vient en acheter un nouveau. La seule mère que je peux jouer, c'est la mère désespérée.

En plus, comme je le disais plus haut, c'est pas le bic de base qu’on achète hein !! Noooooooon, on achète le stylo re-char-gea-ble madame. Et pas n'importe lequel. Il faut le pilot frixion effaçable. Rien que ça. Parce que si je veux qu'elle fasse HEC ou Centrale (ou écrivain....), ben dès maintenant, il faut qu'elle ait le bon stylo. Et puis d'un point de vue pratique, comme ça, on doit juste racheter la recharge quand elle est finie, c’est plus écolo, on pollue moins la planète, on défie notre société de consommation, toussa toussa. Et ça revient moins cher surtout!!! En théorie. Oui, en théorie, parce que comme elle perd (casse aussi... c'est une option dont je n'ai pas parlé) le stylo avant d'arriver au bout de la recharge 9 fois sur 10, j’ai rarement l’occasion d’acheter la recharge. Du coup, ça coute plus cher pour polluer plus. C'est con hein?

Et pire, la dernière fois, il n'y avait pas le bleu foncé. Y'avait que le bleu clair. Alors j'ai du acheter d'un coup le stylo ET la recharge pour utiliser l'enveloppe du stylo, virer l'encre bleu clair, et placer la recharge bleu foncé. Économique non?

"J’te jure maman, je l’ai laissé sur mon bureau en sortant en recré et quand on est revenus, il y était plus"… c’est la faute des jnouns de la classe ça...

"J’te jure maman, je l’avais mis dans mon sac parce que j’étais pressée en sortant, et là, je le retrouve plus"… c’est la faute des jnouns du eastpak ça…

"Ben je l’avais sorti dans la voiture pour m’avancer sur mes devoirs en rentrant (ndlr : tentative d’amadouage de la mère par la technique de la bonne élève qui travaille dur), et il est tombé et j’ai pas réussi à le retrouver"… c’est la faute des jnouns de la voiture ça…

"J’ai pas fait exprès promis. Il est tombé en classe, et juste à ce moment là, Bidule il s'était levé et il a marché dessus"… c’est la faute des jnouns de la coïncidence ça…


Bref, c’est "pas sa faute" quoi...

Alors on lui pardonne.

Sinon, hier, je suis rentrée dans la même papeterie pour acheter un grand cahier pour ma fille (la loseuse de stylos) et un protège cahier pour mon fils. J'ai posé tout ça sur le comptoir à la caisse, et j'ai bien senti l'ironie dans son regard au mec (le même que quand j'y vais pour les stylos).

"C'est tout pour aujourd'dhui?" (limite avec le clin d'oeil pour bien marquer la chose), qu'il me dit?

Oui. C'est tout. Et vlan!!



Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...