mardi 2 février 2016

La Chandeleur avec des pancakes...

Oui, parce que c'est les primaires aux US, alors on fait des crêpes à l'américaine. Histoire d'être raccord avec l'actualité quoi...


(mais qu'est-ce qu'elle raconte celle là?? elle mélange le couscous et la choucroute, ça va pas là...)

OK, bon, rien à voir, mais dernièrement, on a décrété à la maison qu'on préférait les pancakes aux crêpes. Ça durera le temps que ça durera, mais en attendant, c'est comme ça.


Et puis surtout, dimanche on a fait des pancakes et j'ai eu le temps de les prendre en photo alors j'en profite... Mouahahaha!!

Dimanche donc, on a fêté les 1 an de Mini Bazaar Junior. Ouep. 1 an. Rien que ça. (Bon en vrai c'était jeudi, mais le jeudi pour faire la teuf c'est moyen...).

 
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
1 an. 4 dents. A peu près 85cm. A peu près 11kg. 
(j'en sais rien en fait... on n'a pas été chez le pédiatre dernièrement. Sauf pour les dents, y'en a bien 4.)
Marche à quatre pattes. Court même à quatre pattes. 
Ne se pose pas plus de 23 secondes. Pour changer une couche ça fait court. 
Pour le bain, n'en parlons même pas.
Caractériel mais adorable. 
Chouineur diplômé à ses heures perdues mais très rigolo si réveillé du bon pied. 
Sait faire bisou (avec le bruit hein!)
N'aime pas particulièrement les jouets, mais adore ouvrir la poubelle, lécher les chaussures (la semelle de préférence), et manger tout ce qu'il trouve par terre (que ce soit végétal, organique ou plastique... beurk... rien que d'y penser...)
Sait dire mama, papa, dada, nana (tout ce qui se rapporte à la bouffe)
Ne comprend pas non mais commence déjà à savoir le répéter. 
1 an quoi.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥


Et pour ses 1 an, il a fait une super fête, avec des tonnes d'invités: son père, sa mère, sa soeur et son frère. Yeaaaaah! Méga fiesta!!! Le Champomy a coulé à flots!!!

Après 4 semaines de négociations entre le frère et la sœur pour savoir qui allait faire le gâteau, qui allait le décorer, quelle forme il aurait et quel goût (et attention hein, pas de "peacefull negociations" hein, non non, à la façon frère et soeur quoi, tirage de cheveux, insultes, pleurs), on s'est retrouvés dimanche midi sans gâteau. Ben voyons. Et entre aller l'acheter (sacrilège) et faire des pancakes, j'ai préféré faire des pancakes. Un gâteau de pancakes!! Histoire de rattraper le coup et de pouvoir planter la bougie quoi.


Et donc, c'est comme ça, au réveil de la sieste, avec son humeur massacrante de bébé de 1 an qui vient de se réveiller du mauvais pied (pas de bol hein), qu'il a fêté ses 1 an et soufflé sa bougie. Enfin, nous quoi...


Recette issue du livre Un Goûter à New-York, suivie à la lettre. J'avais toujours fait les pancakes en battant les blancs en neige, et cette fois-ci, je ne l'ai pas fait (en fait, j'ai cassé les oeufs dans le saladier et ensuite je me suis rendue compte que j'avais pas séparé les blancs des jaunes et je me suis dit "bon allez tant pis, on fait comme dans la recette pour une fois"). Nickel.




Ingrédients secs:
- 190g de farine
- 2 pincées de bicarbonate de soude
- 2 c à c de levure chimique
- 1 C à S de sucre en poudre
- 1/2 c à c de sel

Ingrédients mouillés:
- 220g de lait fermenté (alors oui, c'est le bon vieux lben de par ici...)
- 2 oeufs moyens
- 80g de beurre fondu
- 1/2 c à c de vanille liquide

Mélanger les ingrédients secs et les mouillés à part. Puis les mettre ensemble et mélanger au fouet à la main sans trop mélanger. Vraiment. Juste assez pour qu'on ne voit plus d'ingrédients secs.

Verser une louche de pâte dans la poêle à crêpes (c'est vraiment super compacte et mastoc, donc ne pas hésiter à étaler un peu dans la poêle à l'aide du dos de la louche). Vérifier la cuisson sous le dessous à l'aide de la spatule, et retourner dès que c'est cuit (même si le dessus est toujours super humide). Et là, magie, ça gonfle!! (c'était l'attraction de la séance cuisson dimanche). Laisser cuire encore un peu, et une fois cuite dessous (on vérifie encore avec la spatule), la mettre sur une assiette et recouvrir de papier alu et passer à la suivante.

Le plus dur, c'est de ne pas les manger avant d'avoir fini toute la pâte. Je crois bien que c'est la première fois que j'arrive à faire patienter tout le monde!

A manger avec du sirop d'érable (on en trouve ici au Maroc pour mes lectrices locales, au supermarché notamment). Pleeeeiiiin de sirop d'érable. Bon pas trop quand même parce que ça coute un rein ici...

Allez! A faire ce soir, avec un truc en or dans la main quand vous retournez le pancake. Bon, là du coup, ne tentez pas le diable en voulant le faire sauter en l'air, parce que le pancake tout mouillé du côté pas cuit qui retombe par terre c'est moyen!!


PS: recette de ma pâte à crêpe pour les puristes: 1 cup et 1/3 cup de farine, 1 oeuf, 2 TBSp de sucre, 1 TBsp d'huile, 1/2 tsp de levure chimique, 2 cups de lait. On mélange tout dans l'ordre qu'on veut. Et c'est tout. Je n'aime pas les crêpes où on sent trop le goût des œufs. Donc celle là est parfaite pour ça. Ça fait une dizaine de crêpes. En général, je double les proportions pour satisfaire tout le monde à sa faim. Et en enlevant le sucre, vous pouvez faire des crêpes salées avec fromage, jambon, champignons, thon, ce que vous voulez. J'ai trouvé le dîner de ce soir d'ailleurs. Merci à vous!
Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

samedi 23 janvier 2016

Cours de tricot avec Les Heures Cosy chez La Fabrique



La Fabrique, c'est une jolie boutique à Casablanca, dans le Triangle d'Or. De la déco, des jouets et des vêtements pour enfants (OMY, N°74 Minorquines, Oelwein) , des vêtements et des accessoires pour les filles (les grandes)(Des Petits Hauts, Sessùn, Petite Mendigote) et surtout l'accueil de Caroline (et parfois de son cher et tendre)!


Elle, toujours souriante, super accueillante, et sa boutique, un petit bijou. Bref, allez-y!

Et samedi 30 janvier 2016, à partir de 14h (et jusque 16h), vous pourrez m'y trouver avec mes deux aiguilles à la main. Parce que ce samedi là, ça sera atelier tricot à La Fabrique, avec les Heures Cosy.

Cette première édition sera réservée aux débutant(e)s, même celles avec deux mains gauches. Je serai là-bas pour vous apprendre les bases, et réveiller en vous le virus du tricot (un virus super pour la santé, celui-là, on n'essaye pas de s'en débarrasser).

Frais de participation: 50dhs si vous ramenez vos fournitures, et 100dhs avec matériel (vous repartez avec). Adultes et enfants à partir de 8 ans.
Ceux (oui oui, qui sait?) et celles intéressés, merci de m'envoyer un mail à grandbazaar@hotmail.fr ou un petit message sur la page Facebook (en précisant si vous aurez besoin du matériel ou pas).


Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

jeudi 21 janvier 2016

Pull Brooklyn Tweed - Bedford... au top #2 de mes projets boulets terminés


L'avantage quand tu passes une année entière à faire des trucs que tu ne publies pas sur ton blog, c'est qu'ensuite, tu peux te reposer sur tes lauriers parce que tu as déjà un stock de trucs à montrer pour l'année suivante. Oui, bon, ok, pour un ou deux mois seulement, étant donné que le stock sera vite épuisé.

Encore faut-il écrire les fameux posts, et là encore, apparemment, j'ai du mal... J'étais pourtant si douée à ce jeu-là dans ma jeunesse... 


Bon, donc, Brooklyn Tweed, c'est le catalogue américain avec les modèles plus chiadés complexes les uns que les autres, avec des points aux noms à dormir debout (obligation d'aller se chercher 3-4 vidéos graaaaand minimum pour comprendre), tout ça, en anglais évidemment pour rendre l'opération plus excitante (ben oui, c'est trop facile sinon). Payant en plus les modèles. Tu allonges des dollars pour souffrir. Finalement, c'est donc vrai, la tricoteuse a des tendances masochistes. Parce qu'en plus elle en redemande! Mais là, ça vaut carrément le coup!



C'était donc mon premier BT: modèle Bedford. Commencé en octobre 2014, terminé en avril 2015. Environ 6 mois. C'est une bonne moyenne je trouve. Ciel, je suis démasquée. Oui, j'avoue, je ne tricote pas plus vite que mon ombre. Fin d'un mythe. Mouahahahaha.

Bon, j'invoque les divinités de l'excuse: grossesse et accouchement à caler entre deux. Trop patate et inutile en fin de grossesse (et je ne voyais pas l'intérêt de me presser vu mon tour de bide, c'est pas comme si j'allais pouvoir le mettre immédiatement), et trop occupée à câliner après l'accouchement. Finalement, je m'estime heureuse que ça n'ait pris que 6 mois.


Là, c'était tricot avec gros bidon...

J'ai eu un peu de mal avec les manches tricotées en rond en magic loop...

Tu la vois la grosse ligne bien moche de l'endroit où on "coupe" pour faire le magic loop? Mais si tu la vois. On a beau eu essayer de me convaincre sur Instagram et Facebook qu'après lavage et blocage ça ne se verrait plus, j'ai eu un gros doute et j'ai tout défait. Même pas peur.

J'ai même abandonné en cours de route pour les retricoter à plat (alors que j'avais fait les deux hein... genre plus stupide tu meurs, j'ai voulu me la jouer persévérance, ben j'aurais du me la jouer acceptation de la défaite).
Bon, c'est pas génial génial non plus, on dirait que j'ai fait la couture avec des moufles, mais c'est que à "l'intérieur du bras", donc tant que je reste avec les bras le long du corps, ça se voit pas.... mouahahahahahaha!!

Bon, depuis, j'ai "trouvé le truc", et le magic loop n'a plus de secret pour moi. 

Terminé en avril 2015 donc, et passé au blocage en novembre 2015. Lentement mais sûrement. Et puis, je voyais pas l'intérêt de me presser à le bloquer en avril... hein?



En tous cas, je suis super fière. L'homme n'aime pas la couleur, mais en tricot, il va de soi que l'avis de l'homme ne compte pas. Mouahahaha!!

Depuis, j'attends que le vrai froid arrive... Ça, c'est le côté super maso de la tricoteuse casablancaise: elle tricote alors que ça n'est même pas sûr qu'elle aura l'occasion de porter ce qu'elle tricote.

Ca, c'est le jour où j'ai voulu mettre les trucs que j'avais fait. En passant devant le miroir de l'entrée de l'immeuble je me suis dit: "oooooups, peut-être un peu too much le bonnet + shawl + pull?". Mouahahahahahaha!! J'ai trouvé que ça méritait l'immortalisation de l'addition... N'est-ce pas?

Mais bon, après tout, on n'a jamais dit qu'un loisir ça devait être utile non? C'est tout le principe!


Je plaisaaaaaante, bien sûr qu'il fait froid à Casa: ils prévoient 12°C cette nuit à 2h du mat. Me reste plus qu'à sortir à 2h du mat'. Faut juste s'adapter!


Allez, see you au prochain tricot! (déjà terminé aussi, hin hin hin...)




Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

lundi 11 janvier 2016

Euuuh... Bonne année... Toi pas faché?

Oui, toi, si tu tentes toujours de venir par ici faire un tour pour voir si par le plus grand des hasards... peut-être... qui sait... dans un moment d'égarement... ça arrive... je n'aurais pas publié un billet? Qu'est-ce qu'elle dit la dame, j'ai pas bien entendu... un quoi? un billet? y'a de l'argent sur ce blog? aaah, un article de blog elle veut dire??  Mouais...

Bon, allez, sérieusement, j'ai décidé... fermement...  no coming back... si si, vraiment... cette année, je n'ai plus aucune excuse... oui, enfin bon, si, je suis spécialiste, je pourrais toujours en sortir une bien tournée de ma poche mais je vais faire un effort pour ne pas...

Le petit dernier est né y'a presque un an, il dort plus paisiblement la nuit (attention, je n'ai pas dit qu'il faisait ces nuits, loin de là, mais disons que c'est moins pire), les grands ont trouvé leur place et m'aident beaucoup, j'ai repris le boulot et ma foi, jusqu'ici, je m'en sors (limite, mais ça va aller... disons plutôt que je survis...) et moi, j'ai plein de projets, plein d'envies, que je compte bien mener jusqu'au bout.

Ca sera pas facile tous les jours, en vrai, c'est déjà une merde internationale pas facile tous les jours, mais j'ai décidé que voilà, y'a un moment dans la vie, faut se bouger les miches, le coup du servi sur un plateau d'argent, ça marche pas que dans l'expression, ça marche aussi dans la vraie vie, et donc, ce que je veux, y'aura ni plateau ni argent, faudra que j'aille me le chercher moi-même. Qu'est-ce qu'elle dit encore la dame? Elle reparle d'argent là non? Pourtant elle a dit qu'il y avait pas d'histoires d'argent ici.$

Punaise, ce que c'est profond ce que je dis, je m'auto-congratule.

Donc, je disais, non seulement je vais me bouger les miches, mais en plus, je vais venir vous en parler ici plus souvent (pas de mes miches on est bien d'accord...).

Déjà, d'ici la fin du mois, un évènement tricot en projet avec un chouette lieu (j'en dis plus dès que j'en sais plus) et normalement, une apparition dans un nouveau magazine (enfin, pas moi, mais ma plume, si j'arrive à pondre un truc sans trop de gros mots elle a dit la dame, l'autre dame...).

Et puis, dès que je trouve un moment (rho, je la vois venir, déjà elle annonce qu'elle va te sortir une excuse à deux sous dans pas longtemps... mouahahahahaha!!) j'essaye de venir vous raconter tous ces trucs que j'ai fait l'année dernière dont je n'ai pas parlé dans mes deux pauvres billets articles de 2015. Bon, si vous me suivez sur IG ou Facebook, vous savez tout de même ce qui a ponctué mon année, mais ce ne sont que des photos furtives qui ne racontent que le morceau visible de l'iceberg. 

En gros, ça parlera tricot (sans blague), lectures (genre Marie Kondo), et organisation (..... naaaaaaan, j'déconne, j'ai toujours pas réussi à faire quoi que ce soit de ce coté-là... enfin, pas à l'américaine en tous cas... mouahahahaha!!)

Bon, allez, vous êtes prêts? Parce que moi non. Pas du tout. Mais alors pas du tout de chez pas du tout. Mais c'est pas grave, parce qu'au final, on ne change pas une équipe qui gagne.

Tout ça pour vous dire...





Et surtout, n'hésitez pas à venir me taper sur les doigts si vous voyez que ça glande...


Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

mardi 13 octobre 2015

Bijou, chou, caillou, genou, hibou, joujou, POUX

Hé oui, c'est la rentrée. Enfin, c'était y'a un mois quand même, mais j'ai toujours cette impression de on-vient-juste-de-démarrer. Peut-être l'effet 6ème pour Mademoiselle Bazaar. 

Et avec la rentrée, et ce qui s'en suit donc, vient son lot de joyeusetés telles que les rhumes, les bobos-je-suis-tombé-dans-la-cour, les otites, les pharyngites, et.... les poux.

Chaque année d'ailleurs, nous avons droit au gentil petit mot collé dans le cahier de liaison avec son titre si enchanteur: "les poux sont de retour".

Et à part le superbe conseil me disant de "vérifier régulièrement la tête de (mon) enfant", rien. Walou. Nada. Pas un conseil, pas une indication. Non. Démerde Débrouille-toi.

Tout allait bien, jusqu'à ce que je vérifie, il y a 5 ou 6 ans, la tête de mes enfants justement. Aaaaargh, horreur, des poux! Mille milliards de mille sabords! Sur les deux têtes de mes deux enfants (chacun n'a qu'une tête je précise).

Heureusement, c'était la veille des vacances. Parce que la première question qui m'était venue à l'esprit: "ahhhh, je les envoie à l'école ou pas????", et le second truc que j'ai eu envie de leur dire: "tu dis rien à tes copains hein??? sinon ils vont te traiter comme un pestiféré".

C'est là que je m'étais dit: c'est bien sympa de coller un mot comme ça dans le cahier, mais un peu d'information derrière ne serait pas de refus. Bon, heureusement, je sais me servir d'internet (sans blague), et l'information, j'étais allée la chercher toute seule.

Et voilà ce que j'en avait conclu:
  • quand on trouve des poux sur les têtes des enfants, les parents se sentent souvent perdus/démunis/affolés/horrifiés/dégoutés même parce qu'on "ne sait pas" (bon, sauf si c'est la 2ème fois, et là, on est grave un expert, et le pou, il peut aller se rhabiller et plier bagage tout de suite. Quoi que...)
  • quand on trouve des poux sur les têtes des enfants, les parents, en général, ne savent pas quoi faire: shampoing? spray? brosser? tout couper? jeter les bonnets et les vestes? bruler les draps et les canapés?
  • quand on trouve des poux sur les têtes des enfants, y'a de fortes chances pour qu'on en retrouve sur la tête des parents (si, si... promis... et on ne rigole pas d'accord????)
Maintenant, je suppose que vous n'avez pas envie de tout connaitre sur le pou, ni de savoir qu'il y a plusieurs sortes de poux, non, là, on va se cantonner au pou de tête, celui que vous avez de fortes chances de croiser un jour (ou l'autre). Ce jour là, vous serez contents de m'avoir lue (non, non, ne me remerciez pas...).

(C'est illisible ici, on ne s'affole pas... on regarde plus bas pour le lien...)
 
Ironiquement, depuis cette année là, avec ma merveilleuse fiche et ma science approfondie sur le specimen en question, plus un seul pou à la maison. Touche du bois. Pourtant, ma fille se ballade les cheveux au vent en permanence ("mais attache tes cheveux bordeeeeeelleeeeeeuuuuu!!") et mon fils à l'air d'être coiffé avec un pétard 99% du temps. Pas d'huile essentielle de lavande en prévention non plus.

Hé oui, il y a aussi le concept de tête à poux. C'est comme les moustiques. Y'en a qui se font toujours piquer, et d'autres jamais. Même si ils se trouvent dans la même pièce. Touche du bois.

Bon, maintenant que vous savez tout ou presque sur les poux, c'est pas pour mieux les recevoir chez vous hein...

Non, c'est pour savoir comment s'en débarrasser.

Et donc, parce que je suis gentille (si vous en doutiez encore), et que j'ai pas fait tout ça juste pour la beauté du geste créatif, vous pouvez télécharger cette fiche ici.

Allez, de rien...

Et puis touche du bois surtout...
 

PS: je suis sûre que vous avez la tête qui vous gratte rien que d'avoir lu cet article... ou pire, que vous êtes partis regarder la tête de vos enfants avant même d'avoir fini de le lire... 

PS bis: ce billet est un billet réchauffé. Il avait été congelé sur un de mes anciens blogs (oui, j'en avais plusieurs, mais ça c'était avant).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...